Version imprimable pdf





1) Les principaux critères financiers de choix d'investissement



  1. Les financements par fonds propres (augmentation de capital) ou autofinancement


L'entreprise peut procéder à une augmentation de capital ou puiser dans ses fonds propres (bénéfices, réserves).


Avantages :

l'entreprise possède le bien. Il s'agit d'une immobilisation qui est donc amortissable (les amortissements sont des charges déductibles non décaissées, c'est à dire qu'elles diminuent le montant de l'impôt sans être réellement dépensées).

La TVA est récupérable.

Le taux d'endettement n'est pas affecté.


Inconvénients:

Les propriétaires de l'entreprise n'ont pas toujours les ressources disponibles ou l'entreprise ne dispose pas de suffisamment d'autofinancement.


  1. La location longue durée (LLD)


Il s'agit d'un contrat de location d'un bien contre un loyer. Il s'agit généralement d'un forfait qui inclut quelques services (assistance…) et qui peut être accompagné d'un dépôt de garantie.

L'entreprise peut ainsi bénéficier d'un matériel renouvelé régulièrement et récent.

Avantages :

Les loyers sont déductibles des impôts.

La TVA est déductible.


Inconvénients :

A terme, le coût est en général supérieur à celui d'un emprunt et on ne peut amortir le bien.


  1. Le leasing ou crédit-bail


Contrat proche de la location longue durée. La différence est qu'au terme du contrat, l'entreprise peut acheter le bien pour un montant prédéfini ou le restituer ou prolonger la location.


Avantages :

Les loyers sont déductibles des impôts.

La TVA est déductible.

Le taux d'endettement ne change pas..


Inconvénients :

Le coût du crédit-bail est souvent plus élevé que celui de l'emprunt et l'entreprise ne peut amortir le bien qu’au terme du contrat.



  1. Les emprunts


Il s'agit d'un contrat avec un organisme financier qui permet à l'emprunteur d'obtenir un montant d'argent à des conditions négociées (durée, taux…).


Avantages :

Il s'agit d'une immobilisation qui est donc amortissable.

La TVA est récupérable.

Les intérêts du prêt sont déductibles au niveau fiscal.

Augmentation du Fonds de Roulement.


Inconvénients :

L'emprunt diminue l'autonomie financière de l'entreprise.

Les intérêts diminuent le bénéfice.



2) Les flux nets de trésorerie


Flux net de trésorerie = recettes générées par le projet – dépenses liées au projet

Le calcul des flux nets de trésorerie s'effectue généralement sous forme de tableau :

On commence par calculer la capacité d'autofinancement pendant la durée de vie du projet. La capacité d'autofinancement représente les recettes nettes (après impôt) générées par l'investissement.


Périodes

1

2

n

Chiffre d'affaires induit (recette du projet)





- Charges d'exploitation (hors amortissements)





- Amortissements





- Charges d'intérêts ou loyers





= Résultat avant impôt





- Impôt





=  Résultat net ( après impôt )





+ Amortissements





- Remboursements du capital





= Capacité d'autofinancement







Il faut ensuite calculer les flux nets de trésorerie qui tiennent compte de l'ensemble des encaissements (Capacité d'autofinancement, valeur résiduelle, restitution du Besoin en Fonds de Roulement…) et des décaissements (Montant de l'investissement et du Besoin en Fonds de Roulement…).

Cependant les notions de capacité d'autofinancement et de Flux Nets de Trésorerie sont souvent confondues par simplification.



Périodes

0

1

n

Décaissements (Investissement…)





- Encaissements (Capacité d'autofinancement…)





= Flux nets de trésorerie (FNT)





FNT actualisés







Les flux nets de trésorerie actualisés tiennent compte de la dévaluation de la monnaie : en effet 100 € d'aujourd'hui vaudront peut-être 98 € dans un an.

Pour calculer la valeur actuelle (V0), on prend la valeur calculée pour l'année n (Vn) qu'on multiplie par (1+t)-n, t étant le taux d'actualisation.




3) La rentabilité des investissements


  1. La Valeur actuelle nette (VAN)


Pour savoir si un projet est rentable, il faut comparer l'investissement initial aux flux net de trésoreries actualisés.


Valeur actuelle nette = - Investissement + Flux nets actualisés des différentes périodes.


VAN = -I + FNT1(1+t)-1 + FNT2(1+t)-2 + FNT3(1+t)-3 + … + FNTn(1+t)-n


Avec FNT1 = Flux net de trésorerie année 1

t= taux d'actualisation

I = investissement



  1. Le Taux Interne de Rentabilité (TIR)


C'est le taux d'actualisation pour lequel la VAN est nulle (les flux nets de trésorerie sont équivalents à l'investissement).


On le calcule par essais de différentes valeurs.



  1. Le taux de profitabilité (ou indice de profitabilité)


Il compare les flux nets actualisés au montant de l'investissement.


IP = Total des flux nets actualisés / Investissement


Si celui- ci est inférieur à 1, c'est que le projet n'est pas rentable.



  1. Le délai de récupération du capital investi (DRCI)


On calcule au bout de combien de temps le cumul des FNT actualisés a atteint le montant du capital investi (le retour sur investissement).







Exercice sur l'investissement



Version imprimable pdf


L'entreprise Domeinenq commercialise du vin et des spiritueux depuis deux générations.


Son directeur, Monsieur Cornet, envisage de créer ses propres marques. Cela lui permettrait de réduire fortement le coût de revient des produits achetés.


Il souhaite commencer par produire sa propre marque de whisky.


Il connaît déjà des producteurs écossais prêt à lui vendre leur production.


Il a déjà créé sa marque, la communication associée (emballage, étiquettes…) et doit maintenant investir dans une machine permettant d'embouteiller sa production.


La machine retenue coûte 220 000 €.



Il souhaite financer son projet par un recours à l'emprunt.



Travail à réaliser :

Après avoir établi le tableau d'amortissement de l'emprunt, vous calculerez les flux nets de trésorerie pour enfin déterminer la Valeur Actuelle Nette ainsi que l'indice de profitabilité du projet.



Le coût du crédit est de 5 % par an sur 5 ans (annuité constante).

La machine est amortie en 5 ans.



Rappel : Annuité constante a = V0 x i / [1 - (1+i)-n ]


avec :

a = montant de l'annuité

i = taux d'intérêt

V0 = montant de l'emprunt

n = durée de l'emprunt


Tableau d'amortissement de l'emprunt :

Année

Capital début de période

Intérêts

Amortissement

Annuité

Capital fin de période

1

2

3

4

5

Arrondir à 2 chiffres après la virgule.

Tableau des flux nets de trésorerie :

Périodes

1

2

3

4

5

Recettes

75 000

145 000

175 000

192 000

196 000

Dépenses d'exploitation (hors amortissement)

25 000

24 000

24 000

23 000

22 000

Dotations aux amortissements

Charges d'intérêts d'emprunt

Résultat avant impôt

Impôt sur bénéfices 33,33 %

Résultat net

Dotations aux amortissements

Remboursement d'emprunt

Flux net de trésorerie (FNT)

FNT actualisés (*)

Arrondir à 2 chiffres après la virgule.

(*) Le taux d'actualisation est de 4 %.



Valeur Actuelle Nette (VAN) =




Indice de profitabilité =